Une scripte veille sur le film en douce, par opposition à la nécessaire évidence des relais créés par l’assistant de la mise en scène. Elle oblige tout le monde à se poser les vraies questions, non pas « comment faire » mais « pourquoi faire ». Claire Denis

Formations et transmission > Communiqué des Associations de Techniciens

Communiqué des Associations de Techniciens

Communiqué des Associations de Techniciens Cinéma et Audiovisuel

Publié le 11 décembre 2006

Transmission des savoirs : Déclaration commune à propos de l’emploi des stagiaires sur les tournages

(ADC, AFC, AFCS, AFCF, AFR, ARC, ARDA, LMA, LSA)

Depuis deux ans, nos 9 associations se retrouvent autour du désir d’assurer un juste accès à leurs métiers et une réelle transmission du savoir-faire.

Nous sommes conscients de l’attractivité qu’exercent nos métiers et nous la comprenons.

Nous souhaitons que les futurs professionnels nous rejoignent dans les meilleures conditions possibles.

Mais nous pensons que la prolifération sans contrôle des formations, écoles, et par conséquence de stages conventionnés, crée un turn-over incessant et ne garantit en rien l !intégration dans nos métiers, entraînant au contraire une dégradation de la qualité.

En avril 2006 nous avons publié un manifeste à propos de l’utilisation abusive des stages conventionnés.

A la suite de ce premier acte public commun, nous avons voulu approfondir le sujet et avons mené une enquête quantitative auprès des techniciens en situation d’accueillir des stagiaires conventionnés.

Ce questionnaire a reçu 301 réponses. C’est la première fois à notre connaissance qu’une corporation, composée de départements aussi divers, cherche à connaître les conditions dans lesquelles les stagiaires sont accueillis. La diversité de nos métiers et de nos réalités professionnelles a rendu complexe l’élaboration de ce questionnaire et son dépouillement.

Nous avons pensé qu’il était important d’en confier l’analyse à un organisme indépendant pour garantir un travail scientifique impartial et apporter la distance d’un regard extérieur à l’industrie cinématographique et audiovisuelle.

Nous avons choisi l’EJE pour procéder à cette étude statistique. L’EJE est la "junior entreprise" de l’ENSAE (Ecole Nationale de la Statistique et de l’Administration Economique).

Aujourd’hui, cette étude est achevée et ses principales conclusions rejoignent tout à la fois nos inquiétudes et nos espoirs.

Nous nous réjouissons que l’utilité d’une formation de terrain soit vérifiée. L’étude démontre que la qualité de la transmission est en corrélation avec la durée des contrats des chefs de poste et quand les stagiaires sont accueillis au sein d’équipes complètes.

C !est dans le cinéma où ces deux conditions sont le plus souvent réunies que les stagiaires bénéficient d’un meilleur encadrement et d’un taux de transmission plus élevé. A l !inverse, il n’en va malheureusement pas de même dans le secteur de la télévision de flux où la transmission est faible alors que les tâches confiées sont généralement qualifiées. Ce qui indique que le stagiaire est utilisé au lieu d’être formé.

Tous secteurs confondus, les chefs de poste connaissent peu ou pas la provenance des stagiaires dont ils ont la charge, ce qui indique que la plupart du temps, ces stagiaires leur ont été imposés. Une déresponsabilisation inquiétante quand on sait que ces mêmes chefs de poste choisissaient auparavant tous leurs collaborateurs. En outre pour 75% d’entre eux, ils n’ont aucune relation avec l’établissement scolaire du stagiaire. Mais surtout, on observe de nombreuses pratiques abusives, surtout quand les équipes sont incomplètes : 50% des stagiaires seraient employés en remplacement de poste.

Un détournement massif, renforcé par le fait que le plus souvent les stagiaires ne reçoivent aucune gratification. Devant une situation aussi détériorée, nous demandons que l’ensemble des responsables : Ministères de la Culture, de l’Emploi, de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur, CNC, Fonds Régionaux, ainsi que nos employeurs, les producteurs, prennent en compte ces données afin de mesurer les effets néfastes d’une telle gestion de l’emploi.

- ADC Association des Décorateurs de Cinéma
- AFC Association Française des Directeurs de la Photographie Cinématographique
- AFCS Association Française des Cadreurs et Cadreuses Steadicam
- AFCF Association Française des Cadreurs de Fictions
- AFR Association Française des Régisseurs
- ARC Association des Repéreurs de Cinéma
- ARDA Association des Responsables de Distribution Artistique
- LMA Les Monteurs Associés
- LSA Les Scriptes Associés

22 juin 2009
La question de la transmission de nos savoir-faire et de notre expérience (...)
14 mai 2009
Cette étude est réalisée d’après une enquête mise en oeuvre par les associations (...)
11 décembre 2006
Les associations de techniciens de l’audiovisuel et du cinéma se retrouvent (...)
11 décembre 2006
Transmission des savoirs : Déclaration commune à propos de l’emploi des (...)
4 décembre 2006
Du bon usage du stage conventionné... Document CNC - Cadre juridique (...)
22 juin 2006
Paris, le 22 juin 2006 Préoccupée par le recours abusif aux stagiaires (...)
17 avril 2006
MANIFESTE DES ASSOCIATIONS DE TECHNICIENS DU CINÉMA ET DE L’AUDIOVISUEL POUR (...)
3 avril 2006
Lettre d’avril 2006 Un manifeste contre la pratique abusive des stages (...)